le 21 mars 2008 à partir de 13h dans les jardin du CNSMD de Lyon 
juste dans le suspens
                                       
          célébration pour les prémisses d’un nouveau printemps 

 

…écriture pour musiciens et danseurs improvisateurs, avec comme scénographie
le jardin du conservatoire /cnsmd

 

 

Mise en espace évolutif : sonore, imaginal, textuel

Le concept : une structure d’état, de qualité et de temps  est jouée simultanément 3 fois, entre chaque reprise
une résonance poétique de 3’ permet la recomposition de l’espace général

 

Durée totale de l’œuvre 45’
En trois parties enchaînées occupant respectivement trois espaces.

I° partie : espace large 
Trois ensembles (musique/danse ou musique et danse)  en trois espaces distincts.

2° partie :
Un des trois espaces disparaît ; les instrumentistes et/ou danseurs qui l’occupaient se répartissent
sur les deux espaces restants.

3° partie : espace serrée
Un des deux lieux disparaît ; les instrumentistes et/ou danseurs qui l’occupaient se répartissent sur l’espace restant.

La résonance d’ordre poétique d’une durée de 3’ environ gère la recomposition de l’espace
elle permet en outre le déplacement des actants.

Lors de la troisième partie, la résonance se mêle à la composition générale préparant la fin de l’œuvre.

La prise de traces de la célébration, sonores ou visuelles est une composante de l’œuvre
elle en permet la continuité sous une forme alchimisée résultant du passage
…vers une perpétuelle re-composition.

 

voir la miniature poétique sur les traces de l'évènement

Contrechamps n°3