Les copains d'abord
réseau de résistance artistique 
Propositions d’échanges et de réalisations à travers le concept de télépoésie
(pour exemple voir:  http://alainjoule.com/liens/invites/actual/part.html)  
  
 
...En tant que vibrants nous sommes dans un certain isolement ce qui est en quelque sorte normal ... L’artiste, pour être attentif et réceptif à son environnement direct et indirect, social et cosmique doit développer un système complexe de perceptions exacerbées.  
Seule la solitude positive en tant quelle  permet une approche  sensorielle des « matériaux » parfois insondables, qui nous composent, rend possible la force nécessaire  à l’élaboration d’un « corps instrument » façonné par notre essence,  considérée ici comme un  luthier de chair.  Jusque là tout va pour le mieux, c’est ensuite que ça se complique........
Les réalisations imaginées, les actes, les états  convoqués par l’impérieuse nécessité de prendre part à l’équilibre du monde nécessitent des moyens. 
Jusqu’à présent l’argent était le vecteur de la transmission entre la phase de créativité de l’artiste et la réalisation de ses œuvres.  On peut constater par expérience que les moyens conditionnent l’essence même de la production jusqu’à devenir dans le pire des cas le moteur même de la pensée. Il y aurait fort à dire pour traiter ce phénomène mais je ne m’étendrai pas sur le sujet laissant à chacun le soin de questionner voire de confronter cet état de fait avec sa propre histoire.  
En guise d’alternative il me plait de proposer une posture collective, réactive constructive et éminemment créative .
Une production collective, autonome et complémentaire, réalisée sans financement.
Comment ?
Pratiquer durant l’année 2009-2010, à travers des « rituels télépoétiques »(voir site alainjoule ) une série d’actes artistiques (un par trimestre) sur des thèmes préalablement établis. 
L’ensemble des actes donnant lieu à des captations photos, vidéo, enregistrements sonores, écrits etc...
Chacun réalise son rituel dans un temps donné et synchronisé par la Partition des Solitudes (voir site aj). A  la fin, il en collecte les traces et choisit celles qui deviendront des offrandes qu’il enverra  via internet à l’ensemble des participants.  
Pour des questions de bonne gestion des matériaux collectés et afin que les offrandes soient légères et facilement « alchimisables »   par tous,  on se  fixe des limites : 4 photos, 3 minutes pour les vidéos et/ou le son, 3 à 4 lignes pour le texte ( chronique poétique, sorte de haïku ...) ainsi qu’une date butoir pour les envois (une semaine maximum après le rituel) 
Chaque participant (individuel ou groupe) pourra gérer  l’ensemble des traces qu’il recevra comme un matériau artistique ferment d’une réalisation personnelle ou collective. 
Les œuvres ainsi crées : installations multimédia, compositions musicales etc...pourront être diffusées sur internet par exemple.  Il va de soi que ceux ou celles d’entre vous qui sont enseignants pourront partager l’aventure avec leurs élèves.
  
  
 
Artistes participants:
Agnès Moyencourt
Marybel Dessagnes
Gilles Delatray (desartsonnants.over-blog.com)
Gilles Dalbis (www.myspace.com/gdalbis )
Jonathan Zwaenepoël (http://trioplus.free.fr/)
Mandy Valentine
Robert Lippok (www.myspace.com/robertlippok)
Franck Balestracci (www.myspace.com/franckbalestracci)
Amadou Lamine Sall (MAPI) 
Alain Joule (http://alainjoule.com)
La liste reste ouverte à  toutes personnes. Ainsi proposer l’aventure à certains collèges et lycées en France et à l’étranger (Japon, Sénégal,Vietnam, en Belgique etc...) ou certains artistes, compagnies serait d'un grand intérêt, mais tout cela doit se faire d'une manière naturelle. 
Nous commencerons donc notre aventure quelque soit le nombre de « copains » participants

 
Bien à vous  
 

Alain joule