Deux miniatures romanesques naissant du nom de Dieu






   

                 ...Dieu





    
                Dans le corps du délit délitant la fonction encordée à l’idée ou l’I  s’abolit comme un D
                Interdit l’axe nu se  confirme  sous l’envoi  de la voix  commune  apparue dans  un crI 
                Et l’écrit ressurgit   tri  de  mémoire éprise   en prise  grimée   moire   reliure   grimoirE 
                Un  bouillant laboureur enfante les nuages  près du semeur de  vent  son frère  disparU
 
 





                 …Dieu est dieu
 
 
      Délit  de l’idée lie                        Décor    dû     nœu              Défait       celé      du D    
      Incisive   vive  au  cr                   Interdit      îlot       tr            Ici         inassouv       
      Epris  le   crime    prim                Enfance  au doux voyagE        Elu  cru  de la  ruE
      Uni vers celle uni vers ciel repU       Usine    et   lime  l’eaU            Une dune nuage en étoffe de feU 
      Efface     la    préfacE                     Epure  gercée jauni              Ecoule  ses pensées   ruisselant  dans la liE
      Se  couche comme un ly              Se prend à rêver d’âmeS         Sensuelle  moiteur tiédeur extrême au senS
      Tranché   dans le   réciT                  Tombe tombeau  crissanT       Transe d’air accordé à l’or du  jour couchanT
      Distend  présent et sour               Défonçant le fin fonD              Délitant  tant     le  temps s’étenD
      Infuse   l’air       amI                      Implant  heurt   infin            Illusion  frénésie passion couchée icI 
      Ensorcelant  la  rimE                       Ecorce où le vent  sèmE          Encore lasse Eve amorce  au  corps coule la sèvE
      Unique  rêve  nU                             Univers roque  et  floU            Ultime  où l’être aimé se dissout  dépourvU