le calendrier

L’alpha et l’oméga célébration pour la  création du monde 
53 Semaines poétiques à double sens en 3.6.5.4.8 pieds

d’après  les chiffres de l’équation mère élaborée par Vélimir Khlebnikov  avec laquelle il disait maîtriser le temps
…dans  365 + ou – 48 j’ai donné aux hommes le moyen de prévoir l’avenir …          
 et au travers  des lois qui régissent le quotidien des hommes j’ai percé une fenêtre vers les  étoiles

      
…l’instant  temps
                      




Lundi                                          Mardi                                               Mercredi                                        Jeudi 

La pensé                                    Mord  la bouche                             Meurtre d’eau                                Jaillissant
Une langue de sang                 Aspire même  l’ombre                    Eclatée  sous la voûte                   En  mémoire de l’homme
Nichée dans la gorge               Retournée  en chair                       Ruisselante  essence                    Ultime  désir 
Danse de vent                           Dame de  brume                             Creusant  l’amant                          Dans  l’âge trouble
Ile nuage ou meurt l’étant       Informe avalant l’œil  d’écume     Rétracté dans le  blanc du ciel    Immanence du  corps de dieux
                                                                                                               Emporté   
                                                                                                               Dans  l’olympe éternel
                                                                                                               Ici révélé


Vendredi                                         Samedi                                            Dimanche

Voix sans voie                               Sang sans  crime                            Drame larme       
En voile moelle d’air                      Aérien cri  absent                           Improbant  pli sanglant
Né toile d’étoile                              Mépris  accent lien                        Mutant plissant gant   
Dévers de vers                               En vers  l’hivers                             A l’envers lent 
Revers inverse écrit  sanskrit      Dans l’aversion  axe tension        Niant  l’alarme élan sans arme
Emoi loi                                            Instant temps                                 Crise  en prise 
Divine rime infime                                                                                    Heurtant la  dune en frise
Ivre à vire prise                                                                                        Emprise  âme éprise 



double sens – semaine
la pensé mord la bouche                 
meurtre d’eau jaillissant
une langue de sang   aspire même l’ombre 
éclatée sous la voûte en mémoire de  l’homme 
nichée dans la gorge retournée 
en chair ruisselante   essence ultime    désir 
danse de vent                            
dame de brume creusant l’amant  dans l’âge trouble
île nuage ou meurt l’étant  informe 
avalant l’œil d’écume rétracté dans le blanc du  ciel    
immanence du corps de dieux emporté dans l’olympe
éternel ici révélé
voix  sans voie   sang sans crime  
drame  larme en voile  moelle d’air 
aérien cri absent  improbant  pli sanglant né toile  d’étoile  
mépris  accent  lien mutant  plissant gant  
dévers de vers en vers l’hivers à l’envers lent  
revers inverse écrit  sanskrit dans l’aversion 
axe tension  niant  l’alarme
élan sans arme  émoi loi                                         
instant temps                  
crise en prise divine rime infime heurtant la dune en frise
ivre à vire prise 
emprise âme éprise