à toi 
                                                             correspondances célestes / extrait 
Ces poèmes personnalisés ont été  adressés  aux pensionnaires des maisons de retraite Silhol et de  Secours
dans le cadre de poésie mode d’emploi, premières  rencontres internationales de poésie de Bessèges
La forme choisie est délibérément   classique, car il s’agissait de créer un lien singulier et privilégié  
par conséquent de trouver des clés de compréhension partagées par le plus grand  nombre de ces anciens .

…ainsi chacun à pu voir un messager céleste se blottir tendrement  auprès de sa solitude ordinaire.
              

offrandes  pour âmes seules

à mes  aïeux de nulle part
… chairs en partance
pour les dernières semailles terrestres
passage où les grains de corps 
atomisés préparent les moissons à venir
demain      
dans mille ans 
éparpillé par le vent
transportés  
lavés par les eaux
au grès de rencontres infinies
d’assemblages d’essences    de contours
apprivoisés dans la lumière du temps retrouvé
sur la page du livre unique
vous pourrez célébrer
autant de retrouvailles
pour vos amours recomposées
 
 

                                              3 Poèmes à  double sens pour Juliette Teissier
                           en ton  prénom le je est une essence qui coule dans le lit liant les jours d’été   
                                                                     Jardin en joie
Jeux                  des    Jours de Juin              Unissant
Univers                       Univoque                    Langue
Louant              la        Libre loi                     Insoumise
Insurmontable             Instant                        Effréné(e)
Enchaînement              Etrange                      Trouant la
Turbulence                  Transpercé(e)            Tension
Trésor                         Trouble                     Enfoui(e)
Eclat                           Eblouissant
 
Jardin en  joie
jeux des  jours de juin unissant 
univers univoque                      
langue louant  la libre loi 
insoumise
insurmontable               
instant  effréné
enchaînement  étrange  trouant la turbulence transpercée
tension
trésor  trouble enfoui
éclat  éblouissant

 

 

 

Poème semainier à Jeanne Sabaton
 
Jeux  du jeudi
Event  haut vent à vendre dit
Anne  avant Sabbat ton émoi sur un ton
Nom  qui contient la lune inconnue
Nue  commune de Mars amère cure de son
Endimanchés  de brume étoile en ton prénom

 

 
 


                                Double acrostiche  calligramme Sablier pour Louis Masson
 
                                           Louis Masson ton nom écrit au cieL
                                               Organise tendrement  son halO
                                                   Unique     clairet       nU
                                                          Inscrit  en     luI
                                                               o    S
                                                             M o d e M
                                                          Art  factice   lA
                                                     Sorti     du      tempS
                                                  Sa  voix sans sens appriS
                                        Outragée nuageuse  couchée sur l’indigO
                                     Nymphe crue géante  d’air ondule sous le soN
 
 

  a toi
                                                correspondance celeste  
                                                recomposition / extrait
 
et renaître plus haut

      les forges du  cosmos recomposent les âmes

      les  phrases atomisées projettent leurs mots-particules déstructurant les portraits  poétiques
      l’individu  n’est plus 
      de  nouvelles combinaisons  alchimisent  l’ensemble des fragments constituant les éclats de mémoires 
      personnelles  et  recomposent une mémoire transcendantale  dont les vibrations profondes traversent 
      l’essence cosmique


            
l’élément du mystérieux voyage  tamise la mémoire comme un écho de corps 
l’eau douce aux couleurs rares s’écoule déroulant son phrasé  absolu sur l’autel
le vent écoute intimement l’absence nécessaire pour  renverser le temps 
résurgence du pardon éternel
l’argile ancestrale au sol rosé sculpte  ivre dans les idées qui traversent 
un yardang sablonneux incise les noms dans le roc de pensées
 
le livre de l’espace efface de ses pages les prénoms d’Agar  et d’Abraham
   …les absout dans des noces inversées 

bulles d’ange noir sculpteur de tourments 
         de non dits ou d’instants anonymes
le présent silencieux épouse pour comprendre la danse nue  des mots...